•  

     

    Regret de toi


    D’un amour à l'autre, que fais-tu à ton cœur
    D’un plaisir à l'autre, que fais-tu de ton corps
    A jouer à l'amour, à malmener sa vie,
    Ne crois-tu pas qu’un jour on se heurte à l'ennui


    Es-tu sûr qu’entre nous l'amour est vraiment mort
    Es-tu sûr qu’il n'y a pas, en toi, quelques remords
    Je cherche encore pourquoi nous nous sommes quittés.
    Dans ma vie, les beaux jours ont fait place aux regrets


    Refrain

    Comme je vois un radeau qui dérive
    Je te vois dans mes rêves, Je t’appelle. Je t’attends.
    Mes illusions s’en vont aux vents de mes amours
    Et je m'accroche à eux comme bouée de secours

    Et je suis ce radeau qui dérive,
    Mais c’est peine perdue. Je le sais. Je le sens.
    Sauves-moi de toi-même ou sauves-toi de moi
    Ne sois pas si cruelle, ne me repousse pas.

    Accepter ton absence comme un simple divorce
    Supporter ton absence, je n'en ai plus la force
    Ignorer cette errance qui taraude mon âme
    C’est la folie qui gagne et c’est là tout mon drame

     

    Ton souvenir est dans mon âme
    Toi, mon amour, ma vie, ma femme
    Tu prends toute la place dans ma vie, dans mes blancs
    Tu coules dans mes veines. Tu surchauffes mon sang


    Refrain

    Comme je voie un radeau qui dérive
    Je te vois dans mes rêves, Je t’appelle. Je t’attends.
    Mes illusions s’en vont aux vents de mes amours
    Et je m'accroche à eux comme bouée de secours


    Et je suis ce radeau qui dérive,
    Mais c’est peine perdue. Je le sais. Je le sens.
    Sauves-moi de toi-même ou sauves-toi de moi
    Ne sois pas si cruelle, ne me repousse pas.

    Regrets de toi, tes yeux, ta voix,
    Que j’en ai mal au fond de moi
    Toi, mon tendre passé, pourtant toujours présent
    Jusque dans mes pensées, tu es là, je le sens 

     

    Retrouvons cet amour qui nous rendait heureux
    Quand nos corps apaisés se miraient dans nos yeux
    Lorsque nos mains complices aimaient s’aventurer
    Sur le chemin des dieux qu’est l'amour partagé


    Refrain

    comme je voie un radeau qui dérive
    Je te vois dans mes rêves, Je t’appelle. Je t’attends.
    Mes illusions s’en vont aux vents de mes amours
    Et je m'accroche à eux comme bouée de secours

    Et je suis ce radeau qui dérive
    Mais c'est peine perdue. Je le sais. Je le sens.
    Sauves-moi de toi-même ou sauves-toi de moi!
    Ne sois pas cruelle! Ne me repousse pas!

    Reprenons le chemin qui nous rendait heureux
    Quand nos corps apaisés se miraient dans nos yeux
    Unis d'un même élan et le cœur allégé
    Sur le chemin des dieux qu'est l'amour partagé.

     

    N. GHIS.

    Texte écrit en 1976


    6 commentaires
  •  

    Cette vie que tu vas nous donner.

    Cette vie que tu vas nous donner.

    Cette vie que tu vas nous donner. 

    Cette vie que tu vas nous donner

    Cette vie que tu vas nous donner. 

    Ton ventre peu à peu s'arrondit et s'affirme

    Et je vois dans tes yeux la fierté s'installer

    Quand les gens te regardent et semble remarquer

    Ton petit ventre rond qui te rend si radieuse.

    Cette vie que tu vas nous donner. 

    Dans tes gestes, déjà, la tendresse maternelle

    Te fait prendre et ranger chaque chose avec amour

    Tout, en toi, me révèle le miracle charnel

    Et je t'aime plus fort, plus encore chaque jour.

    Cette vie que tu vas nous donner. 

    Tu me prends chaque soir la main et tu la poses

    Su ce ventre tout rond qui est ton univers

    Et je suis tout heureux devant cette petite chose

    qui prend de l'importance dans le nid de ta chair.

    Cette vie que tu vas nous donner. 

    Devant ton air inquiet, moi je fonds de tendresse

    Et je bénis le jour ou l'on s'est rencontrés.

    Chaque jour je me sens un peu plus comme un père

    Même si c'est pas moi qui porte le bébé.

    Cette vie que tu vas nous donner. 

    Je suis un fou d'amour devant toi jeune mère

    Et, à travers ton corps je caresse l'enfant.

    Déjà je fais pour lui des projet d'avenir

    En voyant, peu à peu, ton ventre s'arrondir.

    Cette vie que tu vas nous donner. 

    Oui, je suis fou d'amour devant toi, jeune mère.

    Béat d'admiration, je ne peux que t'aimer!

    J'ai fais de toi ma femme et toi tu as su faire

    Naître en toi cette vie que tu vas nous donner. 

    Cette vie que tu vas nous donner.

    Cette vie que tu vas nous donner.  

    Cette vie que tu vas nous donner. 

    N. Ghis. Texte écrit en 1975 

     

    Cette vie que tu vas nous donner. 

    bencherif (site web) Le 19/05/2010

    Bonjour Ghislaine,

    Tu traduis tellement bien les sentiments qu'il soient masculins ou féminins. Tu as un talent inné!
    Ta poésie est pleine de charme et d'amour. Avec toi, l'on rêve, l'on vole dans les cieux! Ahmed.

    Cette vie que tu vas nous donner.


    2 commentaires
  •  

    AccueilAccueilAccueil

     N'oubliez pas de cliquer sur "Vidéos" si vous voulez écouter Julian Renan.

    Pierre-Michel est dans le menu de gauche avec les titres :

    "Quai de Gare" - "Insouciance" & " Tout ce qu'on se reproche " qui est la dernière en date.

    Merci à vous.

    Accueil

     

     

    Chris Nicols :  1980 

     

    C'est ma belle-sœur qui chante 

    La sœur de Jean-Michel mon mari.

    Elle à chanté pendant 15 ans.

    Sa fille chante derrière elle pour les cœurs.

    Elle était très jeune à l'époque et n'avait pas la voix de sa mère :

    Pas assez mûre pour chanter des chansons de cette envergure.

     Mais c'était un concert bénévole et elle avait besoin d'une choriste.

    Chris Nicol : Woman in love (1980)

    Chris Nicol : Woman in love (1980)

     

    Woman in Love

     

      

    Life is a moment in space
    When the dream is gone
    It's a lonelier place
    I kiss the morning goodbye
    But down inside you know
    We never know why
    The road is narrow and long
    When eyes meet eyes
    And the feeling is strong
    I turn away from the wall
    I stumble and fall
    But I give you it allI am a woman in love
    And I do anything
    To get you into my world
    And hold you within
    It's a right I defend
    Over and over again
    What do I do?With you eternally mine
    In love there is
    No measure of time
    We planned it all at the start
    That you and I
    Live in each other's hearts
    We may be oceans away
    You feel my love
    I hear what you say
    No truth is ever a lie
    I stumble and fall
    But I give you it allI am a woman in love
    And I do anything
    To get you into my world
    And hold…
     
     
    Woman in love (1980) enregistrement amateur
     

    9 commentaires
  •   

    Version plus courte de " Je t'écrirai "

     

    Je t'écrirai...

     

    Je t'écrirai avec l'eau vive coulant de mes veines,

    Pour mieux te faire sentir combien mon sang est poésie.

    Je t'écrirai à l'encre rouge de mon sang :

    Ruisseau d'eau pure qui maintient mon corps en vie.

    Refrain

    Je t'écrirai avec ce sang qui fait battre mon cœur

    Lorsque je te vois sans oser t'aborder, te parler,

    Je t’écrirai lorsque j'oserai te dire ma douleur,

    A l'encre invisible de mes sentiments 

     Pour te confier cet amour qui m'étouffe.

    Couplet

    Je te parlerai de cet amour qui brûle en moi

    Et qui me tue à petit feu sans que tu devines pourquoi.

    Je te parlerai de cette douleur qui fait mal

    Et qui empoisonne ma vie sans que je n'ose te le crier

    Refrain

    Je t'écrirai avec ce sang qui fait battre mon cœur

    Lorsque je te vois sans oser t'aborder, te parler.

    Je t’écrirai lorsque j'oserai te dire ma douleur.

    A l'encre invisible de mes sentiments 

    Pour te confier cet amour qui m'étouffe.

    La Fin

    Je t'écrirai un matin, un jour, une nuit,

    Lorsque mon sommeil tardera à venir,

    Et que ton image hantera mes soupirs.

    Je t'écrirai à l'encre rouge de mon sang.

     

    Je t'écrirai : Oui! Je t'écrirai!

    Je t'écrirai… Je t’écrirais...

     

    N. GHIS

     

    Version plus courte de " Je t'écrirai " 

    sceau copyright 

      


    2 commentaires