•  

    (Pas de musique)

     

    Mon inconnue

     

    Couplets

    Il y avait ce soir là, sur une plage, une fille.

    Sur le sable elle marchait : apparition fragile.

    Ses longs cheveux défaits se mêlaient à la brise

    Et je la regardais, espérant un sourire.

     

    Je détaillais la fille qui marchait sur la plage

    Pieds nus et si tranquille, que j'en étais troublé,

    Et j'aurais bien voulu lui enlacer la taille,

    Avant qu'elle ne s'en aille, pouvoir l'embrasser.

     

    Refrains

    Je me sentais ému comme un ado:

    Comme si c'était la première fois.

    J'étais tenté de m'approcher ;

    Mais quelque chose me retenait ;

     

    Quelque chose d'indéfinissable 

    Que je ne pouvais m'expliquer,

    Et j'ai laissé partir, sans rien dire,

     La belle inconnue ! Mon inconnue !...

     Couplets

    J'ai vu au crépuscule, sur la plage, une fille:

    Elle ne m'a pas parler. Je n'ai rien dis non plus, 

    Mais j'ai gardé l'envie de revoir cette fille,

    De lui prendre la main, pour enfin, lui parler.

     

    Peut-être que la fille ne fut qu'un beau mirage :

    Simplement la vision de la femme dont je rêve?

     J'aurais pourtant aimé pouvoir prendre sa taille,

    Avant qu'elle ne s'en aille, pouvoir la toucher?

     

    Refrains

    Je me sentais ému comme un ado:  

    Comme à ma tout' première fois !

    Je voulais tell'ment m'approcher,

    Mais quelque chose me retenait:

     

    Quelque chose d'indéfinissable

    Que je ne pouvais m'expliquer,

    Et j'ai laissé partir, sans rien dire,

     La belle inconnue ! Mon inconnue !...

     

    N. GHIS.

    Mon inconnue

    Texte Retouché début juin 2016

    Mon inconnue


    2 commentaires