• Pourquoi?

     

    Afficher l'image d'origine

     

    Pourquoi ?

     

    Depuis plus de deux mille ans qu'on attend

    le jour dernier du jugement,

    Se sont battus des millions d'hommes

    Qui prônent leur justice et leur lois.

     

    Sous prétexte de leurs bons droits

    Il terrorisent d'autres hommes,

    Des fanatiques toujours dégomment

    Et massacrent au nom de quelle foi!

    Refrains

    On laisse faire les guerres

    Qui fauchent à tour de bras,

    Et les échecs d'hier

    Ne servent même pas!

     

    Les leçons d'autrefois

    Restent toujours d'actua!

    Que fait-on de nos vies...

    Ou qu'est-ce qu'on ne fait pas? 

    Pour sauv'garder leurs opinons

    Des hommes ne pensent qu'au combat

    Pour que prévalent leur religion

    Qu'ils veulent première ici-bas.

     

    Les uns gardent leurs positions:

    les autres n'en démordent pas.

    Les peuples souffrent d'invasion,

    Et qu'il advienne que pourra!

    Refrains

    On laisse faire les guerres

    Qui fauchent à tour de bras,

    Et les échecs d'hier

    Ne servent même pas!

     

    Le leçons d'autrefois

    Restent toujours d'actua!

    Que fait-on de nos vies...

    Ou qu'est-ce qu'on ne fait pas? 

    Rien n'a changer au cour des temps

    Tout est pareil rien comme avant

    J'ai l'impression que l'on se bat

    Pour tous les empires d'ici-bas!

     

    Je voudrais bien garder mon calme!

    Mais je n'suis pas dupe des lois!

    Car les mensonges sont comme des armes

    Qui mènent nos vies au trépas. 

    Refrains

    La fin

    Les hommes sont des pions

    Sur le grand échiquier

    Dont les puissants s'amusent !

    Avant que nos vies s'usent ,

     

    Il nous faut protester !

    Nous n'sommes pas des pigeons !

    Pas encore moribonds :

    Il nous faut résister !

     

    Les grands, un jour ou l'autre,

    Se casseront la gueule.

    Que ça serve de leçon : 

    Aux pieds de la révolution !

     

    N.GHIS.

    photo Sylvain Leser

    Texte écrit le 04/06/2016

    sceau copyright 

      

    Inégalités croissantes


    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 6 Août 2016 à 12:26

    Bonjour Ghislaine

    Bravo pour ton lyrisme.

    Oui les mensonges sont comme des armes et sont même devenus des méthodes de gouvernement.

    Ton image de fin est frappante.

    Amitiés

    Jo

     

    2
    Samedi 6 Août 2016 à 14:14

    Bonjour Ghislaine,

    un très bon texte, j'aime beaucoup, c'est un grand coup de "gueule" devant cette injustice,

    cette violence d'aujourd'hui, cette fausse sécurité !

    notre ami Jo a bien raison , les mensonges sont comme des armes,

    les mensonges sont une violence actuelle , permanente.....

    Jusqu'à quand ?

    Un très bon texte Ghislaine

     

    bien amicalement

    claude cool

    3
    Samedi 10 Septembre 2016 à 07:11

    Depuis que le monde est monde, il en est ainsi hélas!

    Serons nous toujours impuissants devant tant de bêtise?

    Et tout ça pourquoi, pour des prétentieux ivres de pouvoir,

    qui s'en fichent pas mal des retombées de leurs actes.

    Luttons même à notre petit niveau, pour qu'un jour peut être, nous vivions dans un monde meilleur.

    Amitiés ma ghis

      • Samedi 10 Septembre 2016 à 11:38

        Tu as tout à fait raison. Ce monde me dégoûte!Je ne croie pas qu'il changera un jour? D'aussi loin que je reporte dans le passé, les gens de pouvoir ont toujours été avides d'argent, et de supériorité sur les gens constituant le  petit peuple. Le modernisme est arrivé et c'est pire en ce sens que ceux qui ont l'argent et le pouvoir ne voient, et ne vivent que par eux mêmes, et pour eux mêmes! Nous somme dans une démocratie surveillée, liberté écornée par ceux qui détiennent le pouvoir, la corruption. C'est un semblant de démocratie! Un semblant de république! Une fausse liberté! Je n'ai aucune confiance en ceux qui gouvernent la France: que ce soit au présent et dans l'avenir! Ce ne sont pas nos votes, au moment voulu, qui y changeront quelque chose! Nous nous débattons conte des moulins à vent!  et comme l'on dit: "Autant en emporte le vent."Nous sommes au milieu d'un gros panier de crabes, où entre chien et loup selon comme tu préfères le thermes. Nous n'aurons jamais un pays bien gouverné parce que  chacun des hommes politiques on soif de pouvoir comme tu le remarque si bien et tirent la couverture à eux dès qu'ils sont en place!...  Nous ne sommes pas dupes! Pour ma part, vu mon âge, je n'attends plus rien de la société et de ce monde corrompu. Je te souhaite un bon samedi et te fais une bise d'amitié. Ghis.

    4
    Dimanche 11 Septembre 2016 à 14:49

    Je te suis dans tes réflexions, qui et que sommes nous  pour faire face à tous ces

    énarques?

    Mais une  petite voix qui s'élève plus une autre, ça fait une rumeur et encore une et encore une, ça fait un cri

    qui fatalement sera un jour entendu.

    Ne désespérons pas

     bonne fin de journée

    Marjolaine

    ps:petit cadeau ici pour toi si tu le veux

    http://marjolainee-mages.eklablog.com/messages-c28876128

    5
    Dimanche 19 Février à 12:20

    Coucou Ghis... Dure réalité. Oui nous survivons dans un monde pourri, dur et dénué de toutes valeurs. Seul l'argent mène la danse à présent. Très beau ton texte... C'est souvent que nos messages se croisent, hi!hi!... Ferions nous de la transmission de pensée...lol... Je te souhaite un merveilleux dimanche mon amie. Bisous de Kannelia.

    6
    Dimanche 19 Février à 12:31

    Oui... Je pense: nous sommes connectées. LOL! Bon dimanche ma chère Kannelia! Repose-toi bien et bonjour à ton époux que je ne connais pas mais j'estime que c'est une marque de politesse puisque tu n'est pas seule dans ta vie et que tu es heureuse. Sois heureuse mon amie! Tendresse. Ghis.



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :