• Tu t'en vas...

     

     

     

    Tu t’en vas

     

    Tu t’en vas

    Sans donner de raison

    Sans autres explications

    Qu’un sourire et un simple: «Au revoir»

     

    Je sais bien

    Qu’un autre a pris ma place :

    J’ai joué, j’ai perdu,

    J’ai triché et mon cœur t’a perdu.

    REFRAINS

    Désormais, je dois tourner la page

    Et mes nuits seront si froides, sans toi.

    Que T’importes, si je n'ai que ma rage

    Pour combattre le manque de toi.

    *

    Dans tes bras, je vivais ta jeunesse,

    Je vivais un amour insensé.

    Loin de toi, je ne suis plus qu'un homme,

    Qui regrette le poids des années.

    COUPLETS

    Puisque tes bras

    Ne veulent plus de moi,

    Que faire de ma tendresse,

    De mes nuits, que faire de ma vie?

    *

    Tu sais bien

    Que sans toi je n'suis rien

    Qu'un homme sans ta jeunesse

    Pour pleurer sur mon bonheur fané.

    REFRAINS

    Désormais, je dois tourner la page

    Et mes nuits seront si froides, sans toi.

    Que t’importes, si je n'ai que ma rage

    Pour combattre le manque de toi.

    *

    Dans tes bras, je vivais ta jeunesse,

    Je vivais un amour insensé.

    Loin de toi, je ne suis plus qu'un homme,

    Qui regrette le poids des années.

    COUPLETS

    Si un jour,

    Tu devais regretter

    Un peu ta vie bohème,

    Ton passé, reviens sans hésiter.

    *

    Je serais là

    Pour te faire oublier,

    Pour toi, toujours le même

    Et pour toi, je n'aurais pas changé.

    REFRAINS

    Mais ce soir,

    Tu t’en vas et je t’aime,

    Et la porte se ferme sur tes pas.

    A jamais, la porte se referme,

    Se referme sur mon manque de toi.

    *

    Je sais bien

    Qu’un autre à prit ma place

    Et je sais qu'il est plus jeune que moi

    Que pour lui, tu brûlerais ton âme,

    Sans remord, oubliant nos ébats.

    LA FIN

    C’est pour lui

    Qu’à jamais tu me laisses,

    Et la porte se ferme sur tes pas.

    C’est sur moi que la porte se ferme,

    A jamais, se ferme derrière toi.

    N. Ghis.

     

    Texte écrit en 2001 


    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 30 Juin à 11:06

    Parfois il faut tourner la page plutot que de souffrir plus

    si on doit se quitter, il faut le faire tout de suite plutot que de s'user dans les non dits

    cela fera mal mais cela passera plus tard et on sera pret pour l'avenir

      • Vendredi 30 Juin à 13:24

        Vous êtes très sage Mr Astérix ! C'est bien ! J'écris beaucoup en masculin pour que mes deux amis musiciens compositeurs interprètes pour qu'ils puissent trouver des textes qui leurs plaisent : je n'ai pas d'amies musiciennes ? J'ai encore cachée quelque part dans un de mes autres blogs des textes féminins. (rire) Bon week-end à vous ! Ghislaine.



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :