•  

     Trop Trop loin de moi

      

    Trop loin de moi

     

     

     

    J'aurais aimé pouvoir te couvrir de cadeaux.

    J'aimerais laisser courir mes doigts sur ta peau.

    J'aurais aimé connaître tes joies et tes peines,

     
    Et sous ton ciel de lit, te réciter du Verlaine.

    J'aurais voulu t'offrir ma vie des milliers de fois.

    J'aimerais tant passer mes nuits, mes jours auprès de toi,

     

    Mais je ne peux pas
    Tu es trop loin de moi
     Trop loin de moi

     

    J'aime  te rencontrer dans le bleu de mes rêves.

    J'espère chaque nuit que jamais le jour ne se lève.

    Je voudrais habiter dans ta vie pour toujours.

     

    Sous un soleil de nuit je voudrais te faire l'amour.

    J'aimerais échanger des baisers tendres avec toi,

    Caresser tes cheveux, ton corps, tout connaître de toi,


    Mais je ne peux pas
    Tu es trop loin de moi
     Trop loin de moi


    Je voudrais t'enlever sur mon destrier blanc,

    Et comme Lancelot, ne plus être que ton galant.

    M'allonger contre toi au milieu d'un grand champs 

     

    Sous un chêne centenaire, que nous devenions amants,

    Et d'un amour ardent, je voudrais comme autrefois

    Me consumer passionnément, éperdument pour toi


    Mais je ne peux pas
    Tu es trop loin de moi
     Trop loin de moi


    J'ai souvent pris la mer, dompté les océans

    Je n'ai su faire, toute ma vie, que brasser du vent.

    J'ai goûté bien des femmes, j'en ai perdu du temps,

     

    Mais aujourd'hui je te veux à moi pour longtemps.

    Sur un trois mâts, fendre les flots pour voguer jusqu'à toi

    Et m'envoler dans une valse d'amour avec toi.

    BIS

    Mais je ne peux pas
    Tu es trop loin de moi
     Trop loin de moi

     

    N. Ghis. 

     

    Photo de La main et la plume.

      

    Texte écrit en 2002.

     


    18 commentaires
  •  

    Imagens gif de Outubro - (page 4) - Scraps

     

    Je voyage

     

    Il est une onde bleue dont je n’ me lasse pas

    Il est une onde bleue où je plonge avec joie.

    Pas très loin de mon cœur, il est une onde bleue

    C’est le bleu de tes yeux dont je suis amoureux. 

    Sur l’air du refrain

    Est-ce un rêve, un doux rêve

    Qui m’emmène par delà mes pourquoi

    Un voyage qui m’entraîne

    Vers ce monde que je ne connais pas.

     

    De roulis, en tangage

    Je vibre et la vague du désir

    Me submerge et m’engage

    Sur un corps que je veux découvrir. 

    Couplet

    Je ne veux m’arrimer qu’à ton seul port d’attache,

    Atteindre ce rivage où ton amour me noie

    M'allonger sur ce corps de femme qui me rattache 

    A la seule île déserte ou je me perd en toi

    Sur l’air du refrain

    Recherchant dans la vague

    Du désir de vibrer avec toi

    Je m’allonge sur ta plage

    Tendrement, caressant tes émois.

     

    Sur ton corps, je voyage

    Dans les mers intérieurs de tes reins.

    Et d’escales en escales

    Mon bateau ivre tangue et vient. 

    Couplets

    Et toi, mon tendre amour, blottie au creux de moi

    Quand nos corps se font lourds de nos tendres ébats

    A quoi est-ce que tu penses, me cachant tes tracas 

    Où s’en vont tes errances où moi je ne suis pas.

    Sur l’air du refrain

    Bis

    Tu voyages, tu voyages

    Dans des contrés où je n'est pas accès

    Mon bateau fait naufrage

    Près des îles de ton passé.

     

    Tu voyages, tu voyages,

    Je me sens perdu dans tes pensées

    Je suis le bateau qui fait naufrage

    Près des îles dorment tes secrets.

    Fin

    Près des îles où dorment tes secrets.

    Tu voyages...

     

    Je voyage

    N. Ghis. Le 03 août 2017

     


    4 commentaires
  •  

     

     

    Chris Nicols :  1980 

      

    Woman in Love

     

    C'est ma belle-sœur qui chante 

    La sœur de Jean-Michel mon mari.

    Elle à chanté pendant 15 ans.

    Sa fille chante derrière elle pour les cœurs.

    Elle était très jeune à l'époque et n'avait pas la voix de sa mère :

    Pas assez mûre pour chanter des chansons de cette envergure.

     Mais c'était un concert bénévole et elle avait besoin d'une choriste.

    Chris Nicol : Woman in love (1980)

    Chris Nicol : Woman in love (1980)

     

    Woman in Love

     

       

    Life is a moment in space
    When the dream is gone
    It's a lonelier place
    I kiss the morning goodbye
    But down inside you know
    We never know why
    The road is narrow and long
    When eyes meet eyes
    And the feeling is strong
    I turn away from the wall
    I stumble and fall
    But I give you it allI am a woman in love
    And I do anything
    To get you into my world
    And hold you within
    It's a right I defend
    Over and over again
    What do I do?With you eternally mine
    In love there is
    No measure of time
    We planned it all at the start
    That you and I
    Live in each other's hearts
    We may be oceans away
    You feel my love
    I hear what you say
    No truth is ever a lie
    I stumble and fall
    But I give you it allI am a woman in love
    And I do anything
    To get you into my world
    And hold…
     
     
    Woman in love (1980) enregistrement amateur
     

    6 commentaires
  •  

     L’image contient peut-être : 1 personne

     

     

    Une goutte de lune

     

    Refrain

    La nuit est étoilée, mais je n'y prends pas garde.

    Mes pensées sont ailleurs : perdues dans l'infini.

    Une épine s'est logée en mon cœur par mégarde

    Et la douleur me ronge depuis qu’elle est partie.

     

    Couplets

    Ma lutte est sans espoir dans ce sens interdit.

    Je songe à nos ébats. On s’est quitter sans bruit.

    J’ai le cœur en émoi, qui bat pour oublier

    Le parfum de son corps que je n’dois plus aimer.

     

    Elle est ma raison d'être et mon souffle de vie.

    Je suis son tendre ami et souvent je m'inquiète

    En me me sentant coupable au point que je la fui.

    Pourtant, bien trop souvent, je la cherche et la guette.

     

    Refrain

    La nuit est étoilée, mais je n'y prends pas garde.

    Mes pensées sont ailleurs : perdues dans l'infini.

    Une épine s'est logée en mon cœur par mégarde

    Et la douleur me ronge depuis qu’elle est partie.

     

    Couplets

    Mes doutes et mes erreurs nourrissent ma détresse.

    J'ai besoin que l'on m'aime pour ce que je suis !

    Elle m'aime, je le sais et pourtant je la fuis,

    Mais ne peux me passer d'accepter sa tendresse.

     

    Je suis son âme sœur. Elle est mon idéal

    Cependant, au départ, rien ne nous réunit.

    Une goutte de lune a piégé mon ennui

    Et je suis son amant, son amis en escale.

     

    Refrain

    La nuit est étoilée, mais je n'y prends pas garde.

    Mes pensées sont ailleurs : perdues dans l'infini.

    Une épine s'est logée en mon cœur par mégarde

    Et la douleur me ronge depuis qu’elle est partie. 

     

    La fin Bis

    La raison ne compte pas devant notre attirance.

    J'ai beau me dire qu'un autre exige sa présence

    Mais c'est plus fort que moi : je veux quelle soit mienne

    Mon amour est plus fort que l'homme qui le dit sienne!

     

    Qu'il était doux ce temps lorsque c'était hier ,

    Quand nos corps amoureux s'endormaient enlacés.

    L'amour déclare la guère, détruisant les frontières

    Quand on désire une femme au point de la voler.

     

    N.GHIS. 

    Une goutte de lune

    Le 31 juillet 2017

     


    35 commentaires