• P'tit mec de la zone

     

    P'tit mec de la zone

     

    Pas de musique

     

    P'tit mec de la zone

    P'tit mec de la zone 

    (Descente aux enfers)

     

    Il était une fois un p'tit mec de la zone 

    Qui grattait sa guitare: un môme

    Qui faisait des chansons. Elles étaient pas bidon.

    Il rêvait d'être artiste: ça risque!

     

    Il voulait de l'argent, des amis, de l'amour.

    Il voulait que ça dur toujours.

    Enfin, c'est arrivé: il a eu du succès

    Et dans sa vie tout a changer.

     

    Son public l'aimait bien lui, l'artiste sans voix

    A connut c'que c'était qu'la gloire.

    Il faisait des concerts et dans ce monde à part

    On l'considérait comme une star.

     

    Mais ce qu'il savait pas, c'est qu'un jour, les bravos,

    Ça finit pas de ronds dans l'eau.

    Le p'tit gars ignorait la hargne des médias:

    Quand tu te casse la gueule, t'es seul.

     

    C'est comme les amitiés: dès que t'es plus dans le coup,

    Elles te laissent te casser le cou.

    Tous tes copains d'avant: quand t'avais de l'argent,

    Se débinent quand y'a l'mauvais temps.

     

    Tous ceux qui le flattaient, qui le considéraient,

    Qui louaient son talent " les grands!"

    Lui ont tourné le dos, parce que mal dans sa peau,

    C'est lui qui f'sait des rond dans l'eau.

     

    C'est quand même pas bonnard et c'est quand t'as besoin,

    Qu'on te laisse dans ton coin: ça craint!

    Tu te retrouves tout seul à ruminer ta peine

    Qui, douc'ment se transforme en haine.

     

    Tu rengaines ta rengaine en pensant que demain

    Les beaux jours reviendront enfin

    Et tu restes chez toi, attendant je n'sais quoi:

    Un coup de téléphone?... Personne.

     

    Les fausses amitiés, tant que t'es dans le vent,

    Te caresse dans le sens du poil.

    Mais c'est dès qu'tu t'ramasses, dès que t'es dans l'impasse,

    Qu'y'en a qui t'font boire la tasse.

     

    Et pis tant que t'y es, tu t'mets à picoler,

    Et tu t'noies dans ton verre ta peine

    Qui te regarde en face, qui te dit que t'es lâche!

    Le nez dans ta mélasse, ça t'casse.

     

    Comme tu comprends plus rien, tu picoles comme un trou

    Et ta cervelle n'est plus qu'du moue.

    Tu vas dans tous les bars et t'éponge pas mal

    Jusqu'à c'que tu t'affale: t'es mal!

     

    T'accuses les coups du sort qui s'acharne sur toi:

    Dans ta tête sa cogne! Ça cogne!

    Tu connais plus ta route, t'es qu'un mec qui s'dégoûte,

    Tu t'dis t'es plus qu'une tache, qu'tu t'gaches.

     

    De galères en galères, t'écluse de plus belle:

    Tu voudrais t'faire la belle... La belle!

    Mais t'as pas le courage de flinguer ta bobine:

    Le nez dans le farine, tu couine.

     

    Y'a plus que toi et toi dans ton combat liquide.

    Ton ennemi c'est toi: Le KID

    Qui se regard' en face: étranger dans sa glace,

    C'est à toi de sauver la face.

     

    C'est avec ta bouteille qu'tu fous ta vie en l'air

    Et tu sais plus quoi faire... Quoi faire?

    Quand on touche le fond, les neurones pleins de bière,

    Ça finit par une mise en bière.

     

    Si tu veux pas finir  dans une caisse en bois,

    C'est à toi d'faire le premier pas.

    C'est pas grave si tu tombes: tu peux tomber dix fois!

    Ce qui compte, c'est de faire un pas. 

    N. Ghis. 

     

     

    Texte  écrit en 2002.

    P'tit mec de la zone

       

    le parrain
    09/08/2009 12:20:00
     
    http://parrainage.e-monsite.com

    Sur : Descente en enfers 

    bonjour
    très beau texte! J'adore!
    bonne continuation.
    http://parrainage.e-monsite.com. 

     


    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 31 Août 2016 à 11:49

    Les blessures de la vie ne cicatrisent jamais,

     elles s'estompent bien sur

     avec le temps tout s'en va!

    Mais à la moindre occasion elle ressurgissent et on replonge dans les travers,

      très bel hommage.

    Espérons que cette fois ci le ne replongera pas!

     Bisous

    Marjolaine

     

      • Mercredi 31 Août 2016 à 13:05

        Tu as compris de qui je parlais et pour qui j'ai écris ce texte? Je pense que oui; mais malheureusement il y a un dicton qui dit, et ce n'est pas faux, mais il y a quand même des exceptions qui confirme la réglé et que l'on entend souvent: "Qui à bu... Boira".  Je parle dans ce texte pour Renaud. Merci de l'avoir lu, Marjolaine! 

    2
    Mercredi 31 Août 2016 à 13:16

    Oui bien sur j'avais bien  lu que c'était lui, beaucoup comme lui dans ce milieu

    ont malheureusement dérapé, le succès, l'argent facile, la fête, la boisson certains la drogue

     et c'est l'engrenage, il faut être fort pour s'en sortir.

    Espérons pour lui qu'il donnera tort à l'adage cette fois.

      • Mercredi 31 Août 2016 à 20:01

        Merci Marjolaine de ton avis et de ta présence sur mon blog chansons. Passe une très bonne soirée et une bonne nuit! Amitié, Ghislaine.

    3
    Samedi 10 Septembre 2016 à 05:40

    Coucou ma belle, c'est une magnifique chanson que tu as écrit là, bravo ! Passe un beau week-end, bisou rose tendresse !

      • Samedi 10 Septembre 2016 à 11:41

        Merci roselie pour ta visite et pour ton avis sur ce texte. Je suis passée chez toi et j'ai vu que tu fais de très belles créations. Bravos. Amicalement, Ghis.

      • Mardi 13 Décembre 2016 à 10:22

        Merci Roselie pour ton passage chez moi,

        Je viens de voir ton message seulement aujourd'hui et je m'excuse auprès de toi de te répondre si tardivement. Merci pour tes compliments. amicalement, Ghis.

    4
    Dimanche 13 Novembre 2016 à 20:26

    Coucou rapide pour te souhaiter une bonne soirée. Merci pour tes messages si rigolos sur mon blog. Très joli texte mais plein de tristesse. Gros bisous de Kannelia.

    5
    Jeudi 17 Novembre 2016 à 08:24

    Bonjour Ghis , je ne te retrouve plus nulle part et as tu quitté ton blog ? . J'ai eu pas mal de problèmes de santé donc un peu moins présente chez les amis . Bonne semaine et merci pour ton texte sympa , bisous , escapade , 

      • Jeudi 17 Novembre 2016 à 09:36

        Mais non! Je suis toujours ici sur mes cinq blogs? Regarde: tu as trouvé celui des textes de chansons Il est certain qu'avec tes yeux, moi qui écris beaucoup, c'est gênant pour toi d'avoir à me lire et je le comprends. Si tu me vois pas beaucoup chez les personnes que je fréquente, c'est parce que je peaufine mon bouquin pour l'envoyer à l'édition. je suis donc un peu moins présente sur les blogs.  Amicalement ma chère amie, Ghislaine.

      • Mercredi 28 Juin à 00:20

        Bonsoir à toi, tu vois que tu m'as trouvé ! Non : je suis toujours là. bisous. Ghis.

    6
    Jeudi 17 Novembre 2016 à 20:23

    Hello Ghislaine

    Bravo pour ce très joli texte.

    Bon courage pour ton roman, car je pense que la réécriture sera un gros travail.

    Amitiés

    Jo

      • Mardi 13 Décembre 2016 à 10:28

        En effet: je n'en ai toujours pas finit avec lui. Je corrige encore  et les fautes de syntaxe, fautes d'étourderie, grammaticales, de frappe, etc. C'est du boulot! Sans compté, une fois le manuscrit envoyé, les deux corrections obligatoires avant "le bon à tirer". Sur le blog, ce n'est qu'un premier jet qui datait de 1985. là, je l'ai remanié entièrement et avec le coup qui m'est arrivé: j'avais vraiment ce qu'on appelle "Les boules", même si elles ne sont que psychologiques. LOL! merci d'être passé cher Jo. amicalement, Ghis.

    7
    Lundi 12 Décembre 2016 à 20:59

    Bonjour Ghis 

    Tu écris vraiment très bien et ce serait un honneur pour moi de composer sur tes textes !

    Mais je manque d'inspiration et de temps actuellement.

    Cà va revenir très bientôt je pense !

    Je t'embrasse

    Pierre-Michel

      • Mardi 13 Décembre 2016 à 10:19

        Bonjour Michel, et merci d'être passe sur ce blog.

         je suis contente que tu ai remarqué celui-ci de texte, et qu'il t'ai plu. Je l'ai envoyer à Renaud en recommandé avec AR, il y a déjà plusieurs mois à la sortie de son dernier album: "J'ai embrassé un flic". Je l'ai fais sans grande conviction. Je voulais voir si il y aurait une réaction de sa part. Ce texte, je l'ai écrit spécialement pour lui quand il allait mal: je me devais de lui faire parvenir. Même si c'est bon, ils n'en ont rien à faire. Si tu savais à combien d'artistes j'ai envoyé des textes? Je me débrouille pour trouver les adresse de leur maison de disque qui font suivre le courrier. Je ne me fais plus d'illusions... encore merci pour ta visite. Amicalement, Ghislaine.

         

    8
    Jeudi 31 Août à 09:31

    Bonjour,

    j'ai eu du mal a lire le texte avec cette écriture donc j'ai copié collé le texte sur mon traitement de texte qui a tout ecrit en arial,

    j'ai pu enfin apprécié et decouvrir ce beau texte bien triste de la vie d'artiste

    les amitiés sinceres restent meme si tu as des coups durs dans la vie et que tu galeres, apres tu peux faire le tri dans ceux qui restent et les faux amis qui s'en vont d'eux memes

      • Jeudi 31 Août à 11:29

        Bonjour Philippe,

        mille excuses pour ne pas avoir laissé d'interligne entre les phrases : C'est que le texte est tellement long que j'ai voulu le raccourcir pour certainement Pierre-Michel qui va un jour la prendre pour la mettre en musique. Je me suis dis que peut-être que la longueur du texte allait le faire fuir. Je viens de le reprendre en laissant 1 interligne et demi pour faciliter la lecture. Je te remercie pour m'avoir prévenu de la difficulté à lire des textes trop serrés. Bien amicalement, Ghislaine.



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :