• Mon inconnue

     

    (Pas de musique)

     

    Mon inconnue

     

    Couplets

    Il y avait ce soir là, sur une plage, une fille.

    Sur le sable elle marchait : apparition fragile.

    Ses longs cheveux défaits se mêlaient à la brise

    Et je la regardais, espérant un sourire.

     

    Je détaillais la fille qui marchait sur la plage

    Pieds nus et si tranquille, que j'en étais troublé,

    Et j'aurais bien voulu lui enlacer la taille,

    Avant qu'elle ne s'en aille, pouvoir l'embrasser.

     

    Refrains

    Je me sentais ému comme un ado:

    Comme si c'était la première fois.

    J'étais tenté de m'approcher ;

    Mais quelque chose me retenait ;

     

    Quelque chose d'indéfinissable 

    Que je ne pouvais m'expliquer,

    Et j'ai laissé partir, sans rien dire,

     La belle inconnue ! Mon inconnue !...

     Couplets

    J'ai vu au crépuscule, sur la plage, une fille:

    Elle ne m'a pas parler. Je n'ai rien dis non plus, 

    Mais j'ai gardé l'envie de revoir cette fille,

    De lui prendre la main, pour enfin, lui parler.

     

    Peut-être que la fille ne fut qu'un beau mirage :

    Simplement la vision de la femme dont je rêve?

     J'aurais pourtant aimé pouvoir prendre sa taille,

    Avant qu'elle ne s'en aille, pouvoir la toucher?

     

    Refrains

    Je me sentais ému comme un ado:  

    Comme à ma tout' première fois !

    Je voulais tell'ment m'approcher,

    Mais quelque chose me retenait:

     

    Quelque chose d'indéfinissable

    Que je ne pouvais m'expliquer,

    Et j'ai laissé partir, sans rien dire,

     La belle inconnue ! Mon inconnue !...

     

    N. GHIS.

    Mon inconnue

    Texte Retouché début juin 2016

    Mon inconnue


    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 18 Août à 09:45

    Bonjour,

    comme je le fais sur les blogs,

    en l'absence de nouveaux articles je viens voir les anciens

    et remonte doucement le fil du temps au gré de mes decouvertes,

     

    des belles inconnues dont on tombe amoureux, cela arrive souvent

    et on en garde de bien beaux fantasmes, des souvenirs imaginatifs de ces belles dames passageres

      • Vendredi 18 Août à 12:05

        Bonjour Philippe,

        C'est bien de descendre dans les profondeurs du blog ! Beaucoup ne le font pas par manque de temps, par paresse, par négligence et tout plein d'autre raisons.  Si j'écris, c'est en premier pour moi car j'aime jouer avec les mots ; mais aussi pour ceux qui me rendent visite : j'apprécie leurs avis tout comme j'apprécie le votre, bien entendu ! J'ai bien que vous cherchiez à descendre dans les archives : vous ne risquez ps de vous casser la figure car c'est sécurisé. hi!hi!hi! Amicalement, Ghis.



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :